Activités de Recherche


1/ Participation à des groupes de recherche

  • Rattachement principal depuis 2014 au laboratoire Archéologie et Sciences de l'Antiquité (ArScAn, UMR 7041), équipe Themam (Textes, Histoire et Monuments de l'Antiquité au Moyen-Age).
  • Appartenance depuis 2005 au centre de recherches ÉRIAC (Équipe de Recherche Interdisciplinaire sur les Aires Culturelles, EA 4307) de l’Université de Rouen.
  • Appartenance depuis 2012 au Laboratoire d'analyse statistique en langues anciennes (LASLA) de l'Université de Liège.
  • Participation depuis 2006 au Groupe de recherche sur l’aspect en grec ancien. Ce groupe était coordonné jusqu'en 2010 par le Centre de Recherche en Syntaxe et Sémantique du grec ancien et par le Centre Jean Palerne, de l’Université de Saint-Étienne, associé à l'UMR 5189-HISOMA ; depuis septembre 2010, il est pris en charge comme projet blanc à soumettre à l'ANR en janvier 2012, et est soutenu par l'Université Bordeaux III. Porteur principal du projet: Frédéric Lambert, Professeur de linguistique générale, UMR 5263-CLLE-ERSSAB.
  • Membre de la Société de Linguistique de Paris depuis 2008.
  • Membre de l'Association pour l'encouragement des études grecques en France depuis 2010.
  • Membre du Cercle belge de linguistique depuis 2014.
  • Membre de la Societas Linguistica Europaea depuis 2014.

 

2/ Responsabilités scientifiques

a. Organisation de manifestations scientifiques
  • Avec Emmanuel Dupraz (MCF de linguistique latine à l’Université de Rouen), les 13-14 et 15 mai 2009 à l’Université de Rouen, colloque sur le thème « Anaphores et anaphoriques : diversité des grammèmes, diversité des langues », dans le cadre de l’ÉRIAC (Équipe de Recherche Interdisciplinaire sur les Aires Culturelles) de l’Université de Rouen.

Descriptif : Ce colloque international se propose de confronter des analyses portant sur les traits pragmatiques, sémantiques et syntaxiques qui caractérisent les anaphoriques non seulement dans les langues anciennes, mais aussi dans les langues modernes. Il s’agit d’aborder une comparaison entre les systèmes de ces différentes langues, mais également entre les méthodes des spécialistes de ces différentes langues. Télécharger le programme 

Voir la publication correspondante

  • Avec Emmanuel Dupraz (MCF de linguistique latine à l’Université de Rouen), le 21 janvier 2011, journée d'études sur le thème  « Latin quis, grec τις / τίς : deux grammèmes parallèles ? » à l’Université de Rouen, dans le cadre de l'ÉRIAC.

Descriptif : Au-delà de la proximité manifeste de ces grammèmes en grec et en latin (des interrogatifs-indéfinis de même origine), cette journée d’études se propose de comparer les usages de ces deux langues afin de mettre en évidence d’éventuelles divergences d’emplois. Le grec dispose en effet d’un dérivé ὅστις pour les interrogations indirectes, là où le latin emploie seulement quis ; de même, le grec disposant d’un article, contrairement au latin, les frontières de l’indéfini ne sont probablement pas les mêmes dans les deux langues. Ce sont ces divergences syntaxiques, sémantiques et pragmatiques que nous avons souhaité explorer. Consulter l'appel à communications en ligne

Voir la publication correspondante

  • Avec Olga Spevak (MCF de linguistique latine à l'Université Toulouse II), atelier en septembre 2015 «Pragmatics and Ancient languages », à Leiden, dans le cadre de la conférence annuelle de la Societas Linguistica Europaea (du 2 au 5 septembre). Consulter le projet de programme
  • Avec Dominique Longrée (Professeur de linguistique latine à l'Université de Liège) et Emmanuel Dupraz (Professeur de linguistique latine à l'Université Libre de Bruxelles) journée d'études à Liège, le 16 octobre 2015.
  • Avec Bernard Bortolussi (Maître de conférences HDR de linguistique latine à l'Université Paris Ouest), une journée d'études le 4 novembre 2016 sur le thème "Quelles grammaires du grec et du latin aujourd'hui?"
b. Responsabilités éditoriales

Depuis 2011, je suis membre du comité scientifique de la collection « Fonctionnements linguistiques » des Cahiers de l’ÉRIAC aux Presses des universités de Rouen et du Havre.

Depuis décembre 2011, je suis membre du bureau de la Société de Linguistique de Paris (SLP), en tant que bibliothécaire adjointe ; je suis chargée avec le bibliothécaire de la préparation du deuxième volume du Bulletin de la Société de Linguistique de Paris, consacré aux compte-rendus.

Indépendamment de cette fonction, j'ai coordonné la refonte du site de la SLP, dont je suis actuellement la webmestre.

 

3/ Thèse de doctorat

« Les formes de l’injonction en grec ancien : étude linguistique » (Télécharger le sommaire de la thèse).
Ce travail a servi de base au livre paru en octobre 2011 aux Publications des Universités de Rouen et du Havre,  Donner des ordres en grec ancien. Etude linguistique des formes de l'injonction.

 

4/ Présentations invitées lors de séminaires

  1. « Existe-t-il des formations d’impératif futur en grec ancien ? Les formes οἶσε, οἰσέτω et formations comparables ». Présentation orale (1h30), le 31/05/2007, dans le cadre de la conférence de Charles de Lamberterie à l’ÉPHÉ.  [repris dans la version publiée de la thèse]
  2. « Peut-on donner des ordres au futur dans les poèmes homériques ? ». Présentation orale (1h), le 05/06/2010, dans le cadre du Groupe de recherche sur l’aspect en grec ancien. [repris dans la version publiée de la thèse]
  3. « Les constructions dites à participe dominant en grec ancien ». Présentation orale (1h30), dans le cadre de la conférence d'Alain Lemaréchal à l'ÉPHÉ (19/11/2011).
  4. « Le rôle de l’indéfini dans les formes non marquées de l’éventuel ». Présentation orale (1h), le 12/05/2012, dans le cadre du Groupe sur l’aspect en grec ancien.
  5. « Des indéfinis négatifs au pluriel : l'exemple du grec ancien et du latin ». Présentation orale (1h), le 17/12/2012 dans le cadre du séminaire de linguistique du laboratoire CLLE-ERSSàB à l'Université de Bordeaux. Voir la publication correspondante
  6. « L’étude des négations multiples en grec ancien. L’apport des fichiers lemmatisés du LASLA ». Présentation orale (20 min) le 04/07/2013 dans le cadre de la journée d’études « Méthodes et principes de lemmatisation et d’annotation morphosyntaxique des textes grecs », organisée par le LASLA à l’Université de Liège 
  7. avec Marc Vandersmissen (FNRS / ULg) « Uniformisation des fichiers des textes grecs lemmatisés : bilan et perspectives ». Présentation orale (30 min) le 04/07/2013 dans le cadre de la journée d’études « Méthodes et principes de lemmatisation et d’annotation morphosyntaxique des textes grecs », organisée par le LASLA à l’Université de Liège. 
  8. avec Marc Vandersmissen (FNRS/ULg) « Des ressources pour la recherche en linguistique : les fichiers grecs du LASLA et leurs développements ». Présentation orale (30 min), le 30/11/2013 dans le cadre du Groupe sur l’aspect en grec ancien
  9. « Deux manières d'invoquer les dieux : emplois de νή et de μά en grec classique » Présentation orale (25 min), le 03/02/2014, invitée dans le cadre de l’Association des Études grecques.
  10. « Formes et fonctions de la négation. Platon, Gorgias 515a3-517b7 ». Présentation orale (1h) le 26/02/2014 dans le cadre du cours de Koen Vanhaegendoren à l’Université de Liège (cours de Master 1 et 2 : Philologie grecque).
  11. « Peut-on identifier l’exclamation dans une langue ancienne ? L’exemple du grec ancien ». Présentation orale (1h) le 10/04/2014 dans le cadre du séminaire du laboratoire BCL (Bases, Corpus, Langage) à l’Université de Nice.
  12.   « Le rapport protase apodose en grec ancien ». Présentation orale (1h30) en janvier 2015 dans le cadre du séminaire d'Alain Lemaréchal à l'EPHE.
  13. «La construction de l'éventuel en grec ». Avec Sophie Vassilaki. Présentation orale (2h), le 17/04/2015, dans le cadre du séminaire Théorie des Opérations Prédicatives et Enonciatives, à l'INALCO (coorganisation SeDyL & MoDyCo).

5/ Communications lors de colloques

  1. « How to give orders in ancient Greek : the influence of politeness ». Communication (20 min), le 25/09/2008, dans le cadre du colloque organisé par l’Indogermanische Gesellschaft du 21 au 27 septembre 2008, à l’Université de Salzburg (XIII. Fachtagung der Indogermanischen Gesellschaft, sur le thème suivant : Historicher Sprachvergleich und linguistische Theorie : Indogermanistik und allgemeine Sprachwissenschaft im Dialog).
    Résumé : L’emploi directif de l’optatif avec la particule ἄν peut prendre deux significations contradictoires : celle d’une requête polie, et celle d’une demande brutale. En m’appuyant sur les théories de la politesse et sur un examen des occurrences dans les poèmes homériques et chez Eschyle, j’ai tenté de dégager la valeur conventionnelle (polie) de cet acte de langage, ce qui m’a permis de rendre compte des occurrences habituellement comprises comme des contre-exemples. [repris dans la version publiée de la thèse]
  2. « Relatif de liaison et anaphore : l’exemple du grec ancien ». Communication (30 min), le 14/05/09, dans le cadre du colloque « Anaphore et anaphoriques » organisé à l’Université de Rouen. Voir la publication correspondante
  3. « Impolite Orders in Ancient Greek : The οὐκ ἐρεῖς ; type ». Communication (20 min), le 02/07/09, dans le cadre du colloque Linguistic Impoliteness and Rudeness II, organisé à l’Université de Lancaster du 30 juin au 2 juillet 2009. Voir la publication correspondante
  4. « Emplois non subordonnants de εἰ en grec ancien ». Communication (20 min), le 12/03/2010, dans le cadre du colloque « Morphologie, syntaxe et sémantique des subordonnants », organisé à l’Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand II) les 12 et 13 mars 2010. Voir la publication correspondante
  5. « Deux coordinations négatives en grec ancien : différences sémantiques et pragmatiques entre οὐδέ et οὔτε » Communication (25 min), le 26/03/2010, dans le cadre du colloque A contrario, organisé par le laboratoire Crisco à l’Université de Caen du 24 au 26 mars 2010. Voir la publication correspondante
  6. « Les différentes manières de dire « jamais » en grec ancien ». Communication (50 min) le 24/08/2010 dans le cadre de la Session de linguistique et de littérature organisée par l’association CLELIA à Évian (du 23 au 27 août 2010). Voir la publication correspondante
  7. « Deux négations pour une affirmation en grec ancien : le type οὐδεὶς οὐκ ἦλθεν ». Communication (25 min) le 26/11/2010 dans le cadre du Colloque international de syntaxe grecque et latine, organisé à Paris (ENS Ulm) les 26-27 novembre 2010. Voir la publication correspondante
  8. « 'Personne' et 'rien' dans les poèmes homériques : emplois de οὐδείς et de οὔ τις ». Communication (30 min) le 21/01/2011, dans le cadre de la Journée d'études « Latin quis, grec τις /τίς : deux grammèmes parallèles? » organisée à Rouen dans le cadre de l'ERIAC. Voir la publication correspondante
  9. « La catégorie de l’éventuel en grec ancien et en latin ». Communication (25 min), le 01/06/2012, dans le cadre du colloque « Du réel à l’irréel 1 : Diversité des langues et représentations métalinguistiques », organisé par le CerLiCO (Cercle Linguistique du Centre et de l’Ouest) les 1er et 2 juin 2012 à l’Université de Bordeaux. Voir la publication correspondante
  10. « Formes et fonctions de l'impolitesse dans les Lettres d'Alciphron ». Communication (30 min), le 29/11/2012, dans le cadre du colloque « L'épistolaire antique et ses prolongements européens : Conflits et polémiques dans l'épistolaire », organisé à Tours du 28 au 30 novembre 2012. Voir la publication correspondante
  11.   « Sur la traduction de quelques particules des Vies de Plutarque par Amyot ». Communication le 16/10/2013 dans le cadre des rencontres Plutarque-Amyot, organisé à l'Université Paris-Ouest du 16 au 19 octobre 2013. Voir la publication correspondante
  12.   « Quand l'indéfini pouvait s'employer au pluriel. L'emploi de aucuns au XIXe siècle ». Communication le 20/07/2014 dans le cadre du 4e Congrès Mondial de Linguistique Française, organisé à Berlin du 19 au 23 juillet 2014. Voir la publication correspondante
  13.  « Les constructions dites à participe dominant en grec ancien: motivations sémantiques et pragmatiques ». Communication le 24/09/2014 dans le cadre de l'Arbeitstagung der Indogermanischen Gesellschaft, organisée à Paris (ENS Ulm) du 24 au 26 septembre 2014.
  14. avec Sophie Vassilaki : « La fabrique de l’éventuel : les fortunes de τυχόν en grec ». Communication le 10/10/2014 dans le cadre du colloque « Le futur grec et son histoire », organisé à Bordeaux les 10 et 11 octobre 2014.
  15. « Syntactic differences between οὐδέ and οὔτε : a question of coordination and negation  ». Communication le 23/03/2015 dans le cadre du Colloquium on Ancient Greek Linguistics, organisé à Rome (Tor Vergata) du 23 au 27 mars 2015.
  16. « Emphasis and negative indefinites. A case-study on Ancient Greek   ». Communication le 19/05/2015 dans le cadre du colloque The pragmatics of grammar: negation and polarity, organisé à Caen les 19 et 20 mai 2015.
  17. « Expectation and presumption in Ancient and Modern Greek. Analogies between the subjunctive with modal particle in AG and the "bare" subjunctive of MG », Berlin, 12th Conference on Greek Linguistics, 16-19 septembre 2015
  18. « L'invocation comme marqueur générique », Liège, Journée d'études Formes linguistiques et genres de textes, 15-16 octobre 2015.
  19.  « La lettre fictive, l'énonciation au service d'un art de l'allusion », Nice, Colloque Alciphron ou la possibilité d'une oeuvre, les 10 et 11 juin 2016.
  20. «How to be polite without saying 'please' in Ancient Greek? The role of δή in polite requests », Madrid, les 26 et 27 juin 2017.